Origines et Histoire

Une part de tarte à la praline
Une part de tarte à la praline servie en restaurant.

Naissance d’une Légende

La tarte à la praline est un dessert qui, comme un joyau rose, scintille dans l’écrin de la gastronomie lyonnaise. Cette tarte, c’est l’histoire d’une rencontre entre le sucré et le croquant, entre la tradition et la gourmandise. Son origine, teintée de légendes et de savoir-faire artisanal, nous rappelle que les meilleures recettes sont celles qui traversent le temps, en se bonifiant.

Il faut quand même bien avouer que la praline n’est pas lyonnaise. Cette merveille est née au 17e siècle à Montargis lorsqu’un maître d’hôtel cuisine des amandes enrobées de sucre, la « prasline » est alors couleur caramel. Après un petit voyage par Saint-Genix, où la prasline décore une brioche qui se transforme ainsi en gâteau Labully, elle arrive à Lyon avec Auguste Pralus qui invente la célèbre Praluline en 1955.

la praluline dans la vitrine
La fameuse Praluline de Mr. Auguste Pralus.

L’Intégration dans la Cuisine Lyonnaise

De l’atelier confidentiel du pâtissier à la table des familles lyonnaises, la tarte à la praline a su conquérir les cœurs et les palais. Sa présence est un incontournable des vitrines gourmandes de Lyon, 

Dans les années 1970 les chefs des bouchons lyonnais déplorent le manque de desserts sur leurs cartes. C’est Alain Chapel qui va penser à la praline pour inventer un nouveau dessert : la tarte à la praline. Le succès de cette nouveauté sur Lyon va façonner le reste de son histoire. Et comme on est fiers de cette tarte, on a souvent tendance à s’approprier la praline même. Nous mettons donc les choses au clair. La praline vient de Montargis, la brioche à la praline vient de Saint-Genix, et la tarte aux pralines vient de Lyon. 

Composition du Plat

L’ingrédients Clé : la praline rose

Au cœur de cette tarte, la praline rose, véritable signature de ce dessert, offre une explosion de goût sucré et une texture à la fois croquante et fondante. La praline est tout simplement une amande ou un amandon (ou même une noisette pour Auguste Pralus) enrobée de sucre auquel on a rajouté un colorant. 

La première étape de fabrication consiste à verser les amandes dans de gros cylindres en cuivre qui tournent sur eux-mêmes pour les torréfier. Ensuite on va venir lentement verser un sirop de sucre qui a été préalablement coloré avec cette teinte rose légendaire. L’astuce est de verser ce sirop et sur une longue période pour le sucre enveloppe lentement les amandes, formant une couche après l’autre. Une fois ce processus terminé, les pralines sont prêtes à être broyées.

Morceaux de praline
La praline rose.

Le Processus Culinaire : découvrir les étapes de préparation

Cette recette est assez facile à réaliser mais il faut absolument respecter tous les ingrédients et les quantités

Ingrédients nécessaires pour la pâte sablée : 

Ingrédients nécessaires pour l’appareil à la praline : 

Préchauffez le four ! Faire la pâte sablée (à défaut en utiliser une toute prête). Enduire de beurre un cercle à tarte, le garnir de la pâte, parer les bords puis les chiqueter. Entreposer 30 minutes au réfrigérateur puis cuire à blanc sur thermostat 7 pendant 15 minutes environ après avoir rempli la tarte de noyaux, de fruits secs ou comme ici de perles d’aluminium pour éviter le gonflement de la pâte. Décercler et réserver.

Pendant que la pâte cuit, peser la crème et les pralines, puis le beurre.

Mettre le tout dans une casserole et cuire à feu moyen, jusqu’à atteindre 110°C (bien surveiller le thermomètre) pendant 15 minutes environ. Verser la crème aux pralines dans le fond de tarte. Laisser refroidir au réfrigérateur. Saupoudrer de sucre glace et servir.

Dégustation et Accompagnements

Comment Savourer la Tarte à la Praline

Laissez cette tarte vous emporter dans un tourbillon de saveurs, où le croquant des pralines s’harmonise avec la douceur de la crème. La vraie tarte se déguste idéalement à température ambiante avec une pointe de crème fraîche. Vous pouvez bien évidemment personnaliser la garniture et proposer pourquoi pas une boule de glace vanille. Vous pouvez garnir l’assiette avec tout ce qui pourrait casser le côté sucré de ce dessert et ramener finement une dose de fraîcheur dans la bouche. On peut ajouter quelques pralines roses concassées pour apporter un croquant supplémentaire. La confiserie ne fera que rajouter de la gourmandise.

Les Vins à Associer

Bien que traditionnellement dégustée en fin de repas ou au moment du goûter, osez l’accompagner d’un vin doux, tel un Beaujolais blanc moelleux, pour en exalter les saveurs. L’équilibre entre la douceur du vin et le sucré de la tarte crée une harmonie qui enchante le palais. Mais un bon café peut remplacer n’importe quel vin !

Des cafés au restaurant

La Tarte à la Praline dans la Culture Lyonnaise

Plus qu’un Plat, un Symbole

La praline et sa fameuse tarte incarnent la richesse de la culture lyonnaise, mélangeant tradition et ouverture. Elles rappellent que, dans le domaine culinaire, l’origine d’un produit importe moins que la manière dont il est adopté, transformé et aimé par une communauté. La praline, avec sa robe rosée et son cœur tendre, est devenue bien plus qu’une confiserie; elle est un symbole de l’identité lyonnaise, témoignage de la capacité de la ville à faire sienne une douceur venue d’ailleurs.

Où Déguster la Meilleure Tarte à la Praline ?

Pour déguster la meilleure tarte à la praline à Lyon, direction notre bouchon lyonnais du Vieux Lyon! Ces établissements traditionnels offrent une expérience authentique et gourmande, où la tarte praline brille en dessert. Pour trouver un bouchon certifié, visitez le site des bouchons lyonnais labellisés. Ne manquez pas non plus de flâner dans les pâtisseries du Vieux Lyon, où l’art de la praline atteint des sommets de délicatesse et de saveur. Un voyage culinaire incontournable pour les amateurs de douceurs.

une part de tarte à la praline
Ici la tarte à la praline revisitée de l’Auberge des Canuts.